Actualités

Levée de Fonds pour la société InBrain Pharma

Créée en 2018 à partir de travaux de recherche menés par le Pr. David Devos, PU-PH au CHU de Lille, Université de Lille, INSERM, et son équipe, InBrain Pharma est une start-up de biotechnologie, spin off du laboratoire U1171 dirigé par le Professeur Régis BORDET, développant des solutions innovantes pour lutter contre les maladies neurodégénératives, notamment la maladie de Parkinson qui touche actuellement 200 000 personnes en France, dont 22 000 cas en région Hauts-de-France. Face aux manques de solutions à proposer aux patients et forte de résultats de recherche prometteurs, l'équipe d'InBrain Pharma s'engage pour offrir de nouveaux traitements basés sur la Brain Infusion.

La technologie de Brain Infusion, consiste en l’administration contrôlée d’une substance au niveau du système nerveux central. Dans le cas de la maladie de Parkinson, la technologie de Brain Infusion permet l'administration continue et contrôlée de dopamine naturelle dans le cerveau (DIVE) chez les patients.

Le concept de Brain Infusion se décline vers d’autres solutions thérapeutiques, notamment l’innovation thérapeutique GIFT, un concept de biothérapie utilisant les lysats plaquettaires. Cette biothérapie permet de booster l’ensemble du système de maintien de la survie cellulaire, voire de réparation des lésions neuronales. Cette technique permet donc la survie des neurones dans le cas de maladies neurodégénératives, notamment la sclérose latérale amyotrophique (SLA), une maladie rare dépistée chaque année chez 6 000 patients, dont 500 patients en région Hauts-de-France.

Fin 2018, InBrain Pharma réalise sa première levée de fonds pour un montant de plus d’1 million d’euros auprès de Finovam Gestion, de Nord France Amorçage, fonds de la Région Hauts-de-France et de Business Angels.

InBrain Pharma

En 2017, InBrain Pharma est désignée lauréate de l’appel à manifestation d’intérêt de la Fondation de l’Université de Lille qui lui permet d’obtenir un financement de 200.000 euros.

En 2018, l’entreprise InBrain Pharma est créée pour exploiter la technologie grâce à une licence signée avec la SATT Nord. Cette même année la start-up figure également parmi les lauréats du concours de l’innovation i-Lab et décroche une subvention de 160 000 euros. Elle obtient par ailleurs un financement via le Plan d’Investissement d’Avenir opéré par Bpifrance pour un montant de 180.000 euros.

DIVE
La prochaine grande étape pour InBrain Pharma est le début d’un essai clinique au premier semestre 2020 sur 20 patients. L’objectif de cet essai est de démonter la sécurité et l’efficacité du concept avec un gain de qualité de vie important pour le patient. La solution thérapeutique apportée par DIVE pourrait à terme être implantée auprès de 1 000 patients par an en France.

Le projet GIFT
Parallèlement au projet DIVE pour la maladie de Parkinson, InBrain Pharma développe une seconde technologie pour traiter la maladie de Charcot (Sclérose Latérale Amyotrophique), pour laquelle aucune thérapie permettant de ralentir ou de traiter les effets de la maladie n’existe à ce jour. Maladie neurodégénérative rare, elle entraine le décès du patient entre 2 et 3 ans après diagnostic.Le projet GIFT est développé en partenariat avec la société MACOPHARMA, l’un des acteurs mondiaux dans la fabrication de dispositifs médicaux à usage unique destinés à la Perfusion, Transfusion et la Biothérapie. Il repose sur la Brain Infusion couplée à une biothérapie susceptible d’induire une neuroprotection et une neurorestauration (plasticité cérébrale), donc la protection du système nerveux central. Cette biothérapie utilise le contenu des plaquettes, ou lysat plaquettaire, un puissant système physiologique de réparation et de cicatrisation intervenant après une coupure par exemple, grâce aux nombreux facteurs de croissance et autres facteurs trophiques qui stimulent les grandes voies de survie et de prolifération cellulaire.

Ces lysats plaquettaires sont déjà utilisés en médecine régénérative (pour favoriser la cicatrisation tendineuse, cartilagineuse ou cutanée chez les patients brûlés). Deux essais ont été réalisés dans l’infarctus cérébral et la maladie d’Alzheimer avec des résultats encourageants mais avec des inquiétudes sur la tolérance cérébrale d’un composé aussi riche en protéines.

InBrain Pharma a donc développé un nouveau lysat plaquettaire modifié compatible avec le système nerveux central. En plus d’une plus grande sécurité, ce lysat modifié révélerait également une plus grande efficacité sur la neuroprotection et la neurorestauration.

Cette approche thérapeutique inédite a fait l’objet d’une candidature à la 4ème vague de l’appel à projets Recherche Hospitalo-Universitaire (RHU) – associant le CHU de Lille, MACOPHARMA, le laboratoire U1171 et InBrain Pharma – dont l’annonce des lauréats est attendue pour le 1er semestre de l’année 2019.

Retrouvez les partenaires d'InBrain Pharma en liens associés ci-dessous !



Actualités en relation

Palmarès 2018 - I-Lab : 5 lauréats de l’Université de Lille.

En santé et technologies de l'information, cinq entreprises innovantes issues de la recherche menée à l'université.

07/07/2018