Actualités

Richard Ladwein reçoit le prix 2018 de l’Académie des sciences commerciales

La cérémonie a eu lieu le mardi 20 mars à l'ESCP sous la présidence de Monsieur Phlippe Houzé, président du directoire des Galeries Lafayette et du CA de l’ESCP Europe, de Monsieur Alain Metton, président de l’académie des sciences commerciales et en présence de membres de l’académie.

Professeur des Universités à l’IAE Lille depuis 2002, Richard Ladwein enseigne principalement des matières liées aux études marketing et au comportement du consommateur et de l'acheteur. Il  concentre ses activités d’une part sur la recherche, l’encadrement de recherche et d’autre part sur l’innovation pédagogique. Egalement impliqué dans l’association française du marketing (AFM), il y a occupé une place de membre du conseil d’administration. A ce jour, il est membre des comités de lecture de la revue recherche et applications en marketing, de la revue décisions marketing et de la revue française du marketing et évalue également des articles pour de nombreux colloques ou congrès.

Ses axes de recherche sont très diversifiés, mais sont centrés sur l'étude du comportement du consommateur et de la société de consommation. Les problématiques liées au numérique, les pratiques et les cultures digitales entrent également dans ses centres d'intérêt.

« Malaise dans la société de consommation, essai sur le matérialisme ordinaire »

Il y a un certain malaise lorsque l'on se penche sur la société de consommation. Dans la société occidentale, la société de consommation envahit tout l'environnement dans lequel évolue chaque individu. La publicité est omniprésente dans nos villes, mais aussi sur nos écrans. La télévision en premier lieu est truffée de plages publicitaires pour nous indiquer de nouveaux produits aux caractéristiques souvent symboliques ou émotionnelles, plus rarement fonctionnelles. Nos écrans informatiques, dès lors où l'on se promène sur Internet, sont truffés de publicités qu'il est difficile d'éviter et qui presque miraculeusement nous accompagnent parfois dans nos envies du moment, liées à nos recherches passées. Dans les villes, les vitrines, avec plus ou moins de réussite, stimulent nos envies. Les supermarchés et les hypermarchés nous démontrent l'abondance des biens ou des produits de la société de consommation. Tout ce dont nous pourrions avoir envie se trouve mis en exergue dans différents lieux ou sur différents supports.

Plus d’informations sur le site de Richard Ladwein.