Actualités

L’université dotée d’un réseau haut débit

Faire circuler les données rapidement entre leurs différents campus est un enjeu stratégique pour les universités. Un réseau informatique performant et robuste est primordial pour l’Université de Lille, qui ambitionne de faire partie des meilleurs établissements européens. C’est le cas notamment en recherche, pour faciliter les collaborations entre différents laboratoires, mais aussi l’accès de ces derniers au grand centre de calcul, le méso-centre lillois. De nombreuses équipes en sciences et technologies, mais aussi en biologie-santé ont besoin d’échanger avec lui des volumes de données conséquents. Des débits importants permettent aussi à l’ensemble des composantes de l’université de bénéficier des services internet type cloud*.

C’est pourquoi l’Université de Lille vient de se doter d’un réseau de fibres optiques de 40 kilomètres, qui connecte une grande partie des principaux sites de l'université. Il est doté d’un haut débit (10 Giga-bits par seconde), et les évolutions sont possibles : le débit pourra être amené à des valeurs encore supérieures si nécessaire. En outre, si le réseau est coupé en un point, le trafic ne s’interrompt pas : il passe par un autre chemin grâce à une structure en anneaux.

L’investissement, important, sera amorti en trois ans environ. Il est facilité par la configuration géographique assez resserrée de l’université dans la métropole lilloise. Les fibres sont totalement disponibles pour l’université pendant quinze ans, grâce à un système de location longue durée. L’université a aussi la maîtrise complète du réseau (elle ne dépend pas d’un prestataire extérieur).

Les autres sites de l’université qui ne sont pas encore connectés devraient pouvoir y être raccordés prochainement. Non seulement pour bénéficier de ce débit bien supérieur, mais également pour économiser le coût du raccordement actuel, aujourd’hui assuré par des opérateurs privés. Ce sera le cas aussi de plusieurs institutions partenaires qui en ont fait la demande. C’est une étape importante, dans une politique plus large qui vise à développer et renforcer les infrastructures de recherche lilloises, dans la perspective du projet Université de Lille Nord-Europe.

* Comme celles accessibles dans l'environnement numérique de travail de l'université



Liens associés
  • Pour en savoir plus : un texte du vice-président transfomation numérique de l’Université de Lille, Pierre Boulet.