Actualités

Un prix pour un projet sur les maladies respiratoires

« Bronchite chronique », « toux du fumeur » : autant de termes courants qui recouvrent souvent des affections pulmonaires graves, que les pneumologues rassemblent aujourd'hui sous le terme de broncho-pneunomathie chronique obstructive (BPCO). Elles se caractérisent généralement par une respiration de plus en plus difficile et une toux chronique. Principalement causée par la fumée du tabac, la BPCO tue plusieurs millions de personnes dans le monde chaque année, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

La BPCO est aujourd'hui incurable. Mais de nombreuses études cliniques sont aujourd'hui en cours en France pour mieux connaître cette pathologie ou expérimenter des thérapeutiques innovantes. Le projet de recherche porté par Olivier Le Rouzic, du centre d'infection et d'immunité de Lille (CIIL − Université de Lille/CNRS/Inserm/Institut Pasteur de Lille/CHU Lille) propose précisément de mettre en place une plate-forme qui recenserait les études cliniques en cours en France sur la BPCO. De cette façon, les médecins pourraient mieux orienter ceux de leurs patients qui souhaiteraient participer à ces protocoles de recherche, et bénéficier par exemple de ces nouvelles thérapeutiques.

Le projet vient de remporter le Grand prix du Jury et le prix d'accompagnement GSK au Respir'Hacktion 2018 qui s'est tenu ce week-end à la faculté de médecine de Lille. C'est la pneumologie lilloise et la thématique recherche qui sont primés cette année, et mis en avant via cet événement d'envergure nationale. Respi'Hacktion est un événement qui rassemble durant 48h, médecins, patients, étudiants, geeks, développeurs, designers autour d'une quinzaine de projets communs sur les maladies respiratoires, afin de mieux les faire aboutir.