Actualités

Des bancs de l'université au tapis rouge du Festival de Cannes

Tous les six sont acteurs amateurs dans le dernier film de Bruno Dumont.
Jeanne a obtenu la mention spéciale décernée par le jury un certain regard.

C'est une occasion assez particulière de découvrir les talents insoupçonnés des personnels de l'université !

  • Robert HANICOTTE, maître de conférences à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de l'Université de Lille en droit public. Il incarne le procureur et n'a de cesse que de requérir le bûcher à l'encontre de Jeanne d'Arc, accusée d'hérésie

  • Laurent BRASSART, maître de conférences en histoire moderne, spécialiste de l'histoire de la Révolution et des mondes ruraux modernes à la Faculté des sciences historiques, artistiques et politiques. Dans le rôle du théologien Fidèle Pierret, il s'essaye vainement à défendre Jeanne et à dénoncer un procès inique.

  • Valerio VASSALLO, maître de conférences en mathématiques à la Faculté des sciences et technologies de Lille, missionné par Madame la rectrice de l'Académie de Lille sur la formation en mathématiques auprès des collègues de l'école primaire de l'Académie. Il joue le rôle de frère Mathieu Bourat, vénérable et religieuse personne, de l'ordre des Frères prêcheurs, au couvent de Saint-Jacques de Rouen, environ quarante ans. Il a pris un sacré coup de jeune lors du tournage car en réalité il a 60 ans. 

  • Marc PARMENTIER, maître de conférences spécialiste en Histoire de la philosophie du XVIIème siècle à la Faculté des humanités qui endosse dans ce film le rôle du baron de Montmorency.

  • Alain DESJACQUES, maître de conférences en ethnomusicologie au département Arts de la Faculté des humanités. Il incarne le rôle du chevalier Raoul de Gaucourt, chambellan du roi Charles VII, qui a participé activement à la délivrance d'Orléans. Au moment du siège de Paris, il a 58 ans environ. C'est une défaite pour les troupes françaises et le chevalier, déjà réticent vis à vis de Jeanne, va prendre ses distances. D'après Germain Lefèvre-Pontalis, Jeanne avait qualifié Gaucourt de "mauvais homme " qui cherchait à contrecarrrer ses plans.

  • Yves BAUDELLE, professeur de littérature française à la Faculté des humanités, qui joue le rôle de frère Jean Pasquerel, auquel Jeanne dicte une lettre qui scelle son destin.

Leur présence à l'affiche s'explique par le fait que le réalisateur travaille à la fois avec des comédiens professionnels et non-professionnels.

Après le bûcher, nos six enseignants-chercheurs vont donc se frotter aux feux de la rampe... 

Synoptique du film :

Année 1429. La Guerre de Cent Ans fait rage. Jeanne, investie d'une mission guerrière et spirituelle, délivre la ville d'Orléans et remet le Dauphin sur le trône de France. Elle part ensuite livrer bataille à Paris où elle subit sa première défaite.
Emprisonnée à Compiègne par les Bourguignons, elle est livrée aux Anglais.
S'ouvre alors son procès à Rouen, mené par Pierre Cauchon qui cherche à lui ôter toute crédibilité. Fidèle à sa mission et refusant de reconnaître les accusations de sorcellerie diligentées contre elle, Jeanne est condamnée au bûcher pour hérésie. Palmarès annoncé le 24 mai. Le film sera sur les écrans en septembre 2019.