Actualités

Etudiantes rapatriées de la région de Wuhan

Ces étudiantes de l’université se trouvaient en mobilité lorsqu’un échange avec le Consulat de France en Chine nous a permis d’identifier un risque sanitaire dans cette région. Aussi, dès le mercredi 22 janvier, l’Université de Lille les a contactées pour leur demander de rentrer dans les meilleurs délais. 
Ces 4 étudiantes se trouvaient hors de la ville, en visite touristique. Elles ne sont pas donc pas retournées à Wuhan, qui a été mis en quarantaine le lendemain.

Après plusieurs contrôles sanitaires qui n’ont montré aucun signe d’infection, les 4 étudiantes sont rentrées en France, au cours du week-end. Tous les conseils et recommandations sanitaires leur ont été donnés, tant pour elles que pour éviter tout risque de contagion. 
Leur second semestre d’enseignement ne débutant que début février, elles ne seront pas de retour dans les murs de l’université, avant la fin de la période potentielle d’incubation. 

L'Université de Lille a suspendu, depuis le 22 janvier, l'ensemble des mobilités étudiantes vers Wuhan et la province de Hubei. Les missions des personnels de l’université ont également été reportées.
Une attention particulière est portée au suivi de la situation en Chine.