Actualités

Bilan et perspectives Erasmus + : délégation parlementaire à l'université

L'Université de Lille a reçu le 12 octobre une délégation parlementaire composée de Mme Aude Bono-Vandorme (députée de la 1e circonscription de l’Aisne, LaREM) et Mme Marguerite Deprez-Audebert (députée de la 9e circonscription du Pas-de-Calais, MODEM), membres de la commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale. 
Chargées d’élaborer un rapport d’information sur le bilan et les perspectives d’Erasmus+, les deux députées, après un déplacement à Bruxelles à la rencontre des acteurs de la Commission européenne et du Parlement européen impliqués dans le nouveau programme et à Bordeaux afin de visiter notamment l’Agence Erasmus+ France, souhaitaient venir à la rencontre des encadrants et étudiants de l’Université de Lille. 

L’échange leur a permis de mieux comprendre la mise en œuvre du programme Erasmus+ par les établissements d’enseignement supérieur en prenant à titre d’exemple le fonctionnement de notre université qui a développé une certaine expérience et en a fait un domaine d’excellence.

En effet l’Université de Lille est en 2020 la 1ère université française et la 3e université européenne coordinatrice de masters conjoints Erasmus Mundus avec ses 7 projets obtenus depuis 2014 la positionnant aujourd’hui juste derrière les prestigieuses universités de Glasgow et de Gand.

Pour la dernière année du programme Erasmus + (programmation des fonds européens 2014-2020) trois masters de l’Université de Lille ont obtenu le label d’excellence de la Commission européenne. 

Et l’Université n’a pas l’intention de s’arrêter sur ces labellisations déjà obtenues.
L’Université de Lille a co-construit InclusU un réseau de partenaires européens sur le thème de l’université inclusive. Pour développer les activités de ce réseau en matière de formation, de recherche et d’engagement, l’université de Lille capitalise sur son expertise et son dynamisme en matière de montage de projets.
L’université a ainsi déjà obtenu un financement de 400 000 euros dans le cadre du PIA ANR pour ce réseau, et le partenaire allemand, l’Université européenne de Viadrina dépose un dossier en vue d’obtenir un financement national de 450 000 euros. Les partenaires ont ou vont déposer ensemble toute une série de projets innovants en lien avec l’inclusion en réponse à différents programmes européens (en particulier Erasmus + pour la formation, et H2020 pour la recherche), ou bilatéraux (par exemple Université Franco Allemande).
Avec ce réseau, l’Université de Lille développe donc une méthode nouvelle et stratégique de développement de projets européens. InclusU fonctionne comme une véritable « project factory », dans laquelle les équipes projets européens des différents partenaires travaillent main dans la main pour déposer des projets ensemble et multiplier les opportunités de coopération européenne pour leurs enseignants et leurs étudiants.

Focus sur nos programmes

BIOPHAM (2020-2026) : BIO&PHArmaceutical Materials science- European Master

BIOPHAM vise à répondre à une demande internationale de diplômés qualifiés ayant une formation théorique et appliquée de haut niveau en science des matériaux et ses applications aux matériaux pharmaceutiques et biopharmaceutiques.
Cordonné par l’Université de Lille (France), et géré conjointement avec l'Université de Pise (Italie), l'Université de Silésie à Katowice (Pologne) et l'Université polytechnique de Catalogne (Espagne).

Subvention UE : 4 433 000 EUR

STRAINS (2020-2026) : European Master in Advanced Solid Mechanics

Cordonné par l'Université de Lille en partenariat avec Centrale Lille (France), l'Université technique nationale d'Athènes (Grèce), l'Université catholique de Louvain (Belgique), Wrocław l'Université des sciences et des technologies (Pologne) et l'Université de Calabre (Cosenza, Italie) STRAINS offre un programme unique de master conjoint en mécanique des solides avancée, un programme international de deux ans 100% en anglais, conçu pour les étudiants souhaitant développer leurs connaissances et leurs compétences en modélisation des matériaux et des structures. La délivrance d'un diplôme commun, plutôt que de diplômes nationaux, démontre l'homogénéité du programme d'études international

Subvention UE : 3 034 000 EUR

ASC : Advanced spectroscopy in chemistry

Le master ASC vise à préparer les étudiants à devenir des experts et développer des compétences internationales vers les études doctorales, et/ou la carrière industrielle dans l'analyse chimique et la caractérisation de structure des matériaux.

 Subvention UE : 3 026 000 EUR

BIOREF (2019-2026) : European Master in biorefinery

Cordonné par l’Université de Lille conjointement avec 3 universités partenaires : Université de Technologie de Troyes (France), Université Polytechnique de Cracovie (Pologne) et l'Université Aldo Moro de Bari (Italie), le master BIOREF est un programme de master qui inclut des périodes de mobilité obligatoire des étudiants au sein du consortium BIOREF, basé sur le choix des étudiants et leur spécialisation et selon l'expertise des universités partenaires. Le programme commun master est axé sur la récolte et le processus de transformation de la biomasse en molécules à haute valeur ajoutée.

Subvention UE : 4 433 000 EUR

PANGEA (2019-2025) : European Master in Paleontology, Geoheritage, Applications

Le Master PANGEA a pour objectifs de former, en anglais, des étudiants à devenir des professionnels capables de répondre aux questions scientifiques fondamentales mais aussi appliquées : industrie des ressources sédimentaires énergétiques et minérales, géoconservation et géopatrimoine. PANGEA est destiné aux étudiants désireux d’effectuer une carrière au sein de grandes compagnies internationales (TOTAL, BRGM Saudi Aramco, etc.) ou de laboratoires internationaux.

Subvention UE : 3 061 000 EUR

MITRA (2018-2024) : Migrations Transnationales

L’Université de Lille (France), l’Université Libre de Bruxelles (Belgique), l’Université Babeş-Bolyai de Cluj (Roumanie), l’University of Wroclaw (Pologne), l’Université de Szeged (Hongrie), l’University College Cork (Irlande), l’Université de Grenade (Espagne) ont développé un partenariat pour proposer un master conjoint sur les migrations transnationales.

Le Master MITRA est un master bilingue (français et anglais) interdisciplinaire en Sciences Humaines et Sociales, consacré à l'étude des phénomènes migratoires à l’échelle internationale et à leurs impacts sur les sociétés contemporaines.

Subvention UE : 3 553 000 EUR

EGEI (2020-2026) : Erasmus Mundus Joint Master Degree in Economics of Globalisation and European Integration

Cordonné par l’Université de Bari (Italie), le Master Erasmus Mundus Economics of Globalisation and European Integration - EGEI - est un programme universitaire spécialisé en économie. Il s'agit d'un programme de deux ans (120 ECTS) entièrement enseigné en anglais dans les domaines de l’économie, de la mondialisation, du commerce international et de l’intégration économique européenne. Il est cordonné conjointement avec l’Université de Lille (France), l’Université de Gand, (Belgique), Centre for Economic Policy Studies, (Belgique), Universidad de Cantabria (Espagne); Tartu Ülikool (Estonie); Xiamen University (Chine) et Universidad Tecnica Federico Santa Maria, (Chili).

Subvention UE : 2 839 000 EUR

L’Université de Lille dans le programme Erasmus+

  • 1ère université française et 3e université en Europe coordinatrice de projets de Master Erasmus Mundus 
  • 20 projets Erasmus+ obtenus entre 2018 et 2020 dont :
  • 7 Master Erasmus Mundus
  • 6 projets de partenariats stratégiques, parmi lesquels 3 sont coordonnés par l’Université de Lille
  • 4 projets de coopération qui soutiennent la modernisation des systèmes d’enseignement supérieur « Capacity Building » des pays partenaires Hors Europe
  • 1 Chaire Jean Monnet « L’appartenance à l’Union Européenne – Dimension étatique, citoyenne et régionale » cordonnée par l’Université de Lille
  • 1 réseau Jean Monnet multidisciplinaire portant sur les « Capitales européennes de la culture »
  • 1 consortium composé de 11 universités françaises, pour proposer des bourses de mobilités de stages en Europe « EU4U France »
  • Depuis 2018, 92 étudiants à mobilité entrante, 5 étudiants à mobilité sortante, 14 personnels à mobilité entrante (double-diplômes), 18 personnels à mobilité sortante dans le cadre des Mobilités internationales de Crédits KA 107 (MIC)
  • 708 bourses d’études Erasmus+ et 197 bourses Erasmus+ stage octroyées en 2018-2019 et 709 bourses d’études Erasmus+ et 81 bourses Erasmus+ stage octroyées en 2019-2020 ;
  • 7000 étudiants internationaux à mobilité entrante dont 402 étudiants en Erasmus soit 5,8%
  • 1462 étudiants bénéficient d’une mobilité sortante, dont 904 (entre stage et études) en programme Erasmus+ en 2018-2019