Actualités

Science ouverte : revues scientifiques et humanités numériques

Créé par un plan dévoilé à l’Université de Lille en 2018 par la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, le fonds national pour la science ouverte vise à soutenir les diverses initiatives dans ce domaine par des appels à projets. Le dernier en date vient de distinguer deux projets qui concernent la région Hauts-de-France, l’un porté par l’université.

« Ouvrir, rendre accessible » Hauts-de-France (ORA-HdF)

Le projet ORA-HdF vise à mettre en place une plate-forme pour la diffusion des revues scientifiques éditées par ou en lien avec les établissements d’enseignement supérieur et de recherche des Hauts-de-France. Le projet comprend un volet local et un volet national : le volet local consiste à concevoir et mettre en ligne la plate-forme, ainsi qu’un premier ensemble de dix revues. Celles-ci pourront ainsi bénéficier d’une diffusion conforme aux normes et aux standards de l’édition et de la science ouverte. Le volet national consiste à améliorer l’accessibilité numérique des revues pour les personnes en situation de handicap. Cette contribution concerne l’ensemble des plateformes et des éditeurs. Elle se compose d’une dimension technique (amélioration d’une maquette open-source) et de l’élaboration d’une charte de bonnes pratiques. Le projet est porté par l’Université de Lille en partenariat avec le portail de publication en sciences humaines et sociales Open Edition, la maison européenne des sciences de l’homme et de la société (Meshs) et le master Lettres − parcours Éditions numériques et imprimées de textes littéraires (faculté des humanités).

Contact : Marie-Madeleine Geroudet
Responsable du département services à la recherche et aux chercheurs - Service commun de documentation

« DH-Lidoa »

Le même appel à projet a vu le succès d’une autre initiative DH-Lidoa qui vise à créer une nouvelle collection d’ouvrages sur la thématique des humanités numériques, ouverte aux différentes disciplines des sciences humaines et sociales. Elle sera publiée uniquement sur support numérique et en accès ouvert. L’originalité de cette collection sera également de publier en parallèle et également en accès ouvert les données convoquées dans l’ouvrage. Ainsi, cette collection participera à l’ouverture des données et à leur diffusion. Elle contribuera à une réflexion en pratique sur ce que signifie la science ouverte et la gestion des données de la recherche. Le projet DH-Lidoa est porté par la Meshs en partenariat avec les presses universitaires du Septentrion (PUS) localisées sur le campus Pont-de-Bois et dont l’Université de Lille est membre.