Partenaire, entreprise

Université de l'alternance

Un nouveau cadre pour une alternance innovante : renforcer l’attractivité des formations, valoriser les expertises, développer de nouveaux services pour les étudiants et les entreprises.

Dans le cadre de leur ambition commune pour l’alternance, l’Université de Lille et les membres de la fondation I-site ont décidé de saisir les opportunités offertes par la loi dite « avenir professionnel » du 5 septembre 2018 pour transformer et developper leurs offres de formation et de services. Cette action conjointe s’appuie sur les compétences et l’expérience de ses écoles et de ses composantes en matière d’alternance mais également sur ses nombreux et fructueux partenariats.

Cette stratégie poursuit les objectifs suivants :

  • Renforcer une expertise « alternance » autour de compétences mutualisées en ingénierie de formation, relations clients et études juridiques
  • Innover et proposer de nouveaux services aux alternants, aux entreprises et aux équipes pédagogiques
  • Anticiper les défis à venir comme le référencement qualité, la gestion d’un environnement concurrentiel, l’accompagnement des candidats à la recherche de contrat ou encore la montée en puissance des formations universitaires organisées en alternance.

Cliquer sur le schéma pour l'ouvrir en pdf (233 ko)

1ère action : lancement d’un appel à projet innovation

Dans ce cadre, dès juillet 2020, l’appel à projet « Innovation alternance » a été  organisé entre septembre 2020 et janvier 2021. 

Les projets retenus dans le cadre de l'appel à projet innovation : 

2e action : Job dating en ligne

L’Université de l’alternance a identifié comme besoin premier des acteurs de l’alternance, les entreprises, les étudiants et l'université, la capacité de se rencontrer. C’est pourquoi, elle a encouragé l’organisation d’un salon de l’alternance et a financé l’expérimentation d’un outil de job dating en ligne. Il permettra à des étudiants de décrocher des entretiens, aux entreprises de détecter les potentiels et à l’université de valoriser ses formations. Le premier salon a eu lieu le 11 mars sur lilagora.fr.

Quelques chiffres sur ce salon :

Nouveaux projets

L’Ecole Nationale des Arts et des Industries Textiles (ENSAIT) forme des ingénieurs textiles capables d’innover, de concevoir, de fabriquer et de favoriser le développement de nouveaux matériaux, de nouvelles technologies, et de nouveaux processus.

Les apprentis ingénieurs ENSAIT sont formés pour répondre aux exigences du secteur dans le respect des valeurs de l’entreprise et des normes environnementales. Ils sont capables de gérer des aspects organisationnels, économiques, humains et techniques d’un projet. Ils savent choisir, acheter, approvisionner dans le respect des normes de qualité.

Dans un contexte sanitaire qui oblige les entreprises à repenser leurs projets de recrutement, l’ENSAIT innove et organise une journée « accélérateur emploi post alternance » qui a pour ambition de booster l’employabilité des alternants en temps de crise. Des mises en situations concrètes, des outils innovants, encadrées par les grands acteurs du secteur.

 

 

Porteurs :

Christine Campagne

christine.campagneensaitfr

 

Elise Ternynck

elise.ternynck@ensait.fr

Accompagnateur DFCA : 

Aurélie Coubel

aurelie.coubel@univ-lille.fr

Financement de l’Université de l’alternance : 

15000€

Les équipes du DAEU expérimentent un nouveau cadre à proposer aux stagiaires du DAEU, l’alternance. Ils réalisent cette ingénierie de formation en partenariat avec la mission locale de Lille. Les missions locales font partie du service public de l’emploi et entretiennent des relations privilégiées avec Pôle emploi dans le cadre d’un partenariat renforcé. Elles s’appuient sur des dispositifs mis en place par l’Etat et les collectivités territoriales pour mener à bien leurs missions d’accompagnement à l’emploi. L’objectif de ce projet est double :

  • proposer des parcours de formation en alternance du DAEU AU BUT à des stagiaires peu représentés dans ces dispositifs (non bacheliers ou bénéficiaires d’une remise à niveau).
  • agréger les forces et les moyens des acteurs locaux de l’emploi : Entreprises, Mission locale, Université de Lille

Porteur :

Brahim Chayani

brahim.chayani@univ-lille.fr

Accompagnateur DFCA :

David Da Costa

david.da-costauniv-lillefr

Financement de l’Université de l’alternance :

15000€

Le projet GALINNOV s’inscrit dans une volonté d’innovation pédagogique au sein du parcours Pharmacie Galénique Industrielle du Master Sciences du Médicament et des Produits de Santé. La Galénique est l’art de fabriquer des médicaments. Les étudiants de ce parcours travaillent ensuite dans l’industrie pharmaceutique. Une des spécificités de cette formation réside dans le fait qu’elle est très professionnalisante.  
Le projet Galinnov souhaite renforcer l’autonomie de ces alternants et améliorer la qualité de leurs accompagnements personnalisés. Pour réussir ce challenge et accompagner l’ouverture en alternance du parcours, Galinnov étudie la possibilité de développer un jeu sérieux afin de confronter les alternants à la vie réelle d’une entreprise dans son processus de développement d’un nouveau médicament. En premier lieu, les accompagnateurs devront identifier les possibilités de collaboration avec le jeu sérieux déjà développé en Pharmacie, PROFFIteROLE, unité d'enseignement destinée aux étudiants de 5ème et 6ème années de la filière officine.

Porteurs :

Florence Siepmannn

florence.siepmann@univ-lille.fr

Juergen Siepmann

juergen.siepmann@univ-lille.fr

Accompagnateurs DFCA :

Bénédicte Thuillier

 

Pascal Millo

benedicte.thuillieruniv-lillefr

pascal.millo@univ-lille.fr

Financement de l’Université de l’alternance :

15000€

Les formations organisées en alternance sollicitent de nombreux professionnels et les référentiels intègrent de plus en plus de compétences transversales. Les entreprises souhaitent également intervenir dans les formations afin d’être en capacité de communiquer sur les évolutions des métiers et d’anticiper leurs recrutements. Les recours à des professionnels sont donc extrêmement bénéfiques pour les formations et les alternants mais très chronophage pour les responsables pédagogiques car le turnover est important et l’identification des bons profils difficiles. Le processus de sélection et de recrutement de vacataires manque de fluidité et de simplicité pour garantir une approche prévisionnelle, dynamique et partagée.

L’Université de l’alternance va réaliser une étude conseil afin d’identifier les besoins, faire un état des lieux des outils et des moyens existants. L’objectif est de proposer des solutions, par exemple, sous la forme d’une application de référencement (disponibilité – spécialité) de vacataires, partagées par l’ensemble des composantes et des écoles. L’étude va s’appuyer sur l’expertise des services de la DRH et sur les besoins exprimés par les acteurs, responsables de formation en alternance et professionnels vacataires de l’Université de Lille.

Porteurs :

Bruno Delbreil

bruno.delbreil@polytech.fr

Delphine Debuchy

delphine.debuchy@polytech.fr

Accompagnateur DFCA :

Frédéric Allirot

frederic.allirot@univ-lille.fr

Financement de l’Université de l’alternance :

A définir après l’étude