Université

Jacqueline Beaujeu-Garnier

Jacqueline Beaujeu-Garnier est l’une des principales géographes féminines françaises de renommée internationale. Assistante de Géographie à la Sorbonne pendant la guerre, elle soutient une thèse d’Etat sur la géomorphologie des marges du Morvan. Sa carrière d’enseignante se poursuit à la Faculté de Poitiers avant d’intégrer celle de Lille en 1948. Elle prend peu après la direction de l’Institut de Géographie de Lille qu’elle est la première femme à diriger. Mettant sa forte personnalité et son engagement au service de ses élèves, elle n’hésite pas à les emmener sur le terrain en Italie ainsi qu’en Algérie. Parallèlement, elle lance l’élaboration de l’Atlas du nord de la France avec le soutien du Préfet du Nord. Après une décennie lilloise, Jacqueline Beaujeu-Garnier rejoint la Sorbonne en 1960. Abandonnant la géographie physique, elle se spécialise alors dans la géographie urbaine et de peuplement. Elle préside la société de géographie de 1983 à 1995.

 

Notice rédigée par Sarah Lagache.