Université

Annulé - Mardi 17 mars - Happening Informatique au féminin

12h30, cité scientifique, MDE (Maison des étudiant·es)

Des saynètes pour déconstruire les normes éducatives…

En France, la part des femmes diplômées d’un titre d’ingénieur est passée de 22% en 2000 à 27% en 2008 et est maintenant à 28% (1). Ce pourcentage reste trop faible et stagne presque depuis 10 ans. Alors, où sont les femmes ?

Filles et garçons ont tendance à faire des choix d’orientation totalement différents : les garçons plutôt dans des filières techniques et les filles dans des filières liées à l’humain. Peu de filières ont des filles et des garçons en nombre égal ! L’Université de Lille n’échappe pas à cette règle : en 2016, 79% des diplômés des master en « Arts - Lettres - Langues - Sciences humaines et sociales » étaient des femmes, alors qu’elles ne représentaient que 36% des diplômés des masters en « Sciences - Technologies ».

Cette problématique touche particulièrement les lauréates du programme Informatique au féminin car elles sont des femmes qui étudient l'informatique, domaine encore très masculin. Elles vont jouer des saynètes pour faire réfléchir les membres du personnels, les étudiants et les étudiantes sur leurs comportements et les normes éducatives. Toutes et tous doivent oser s’affirmer et effectuer leurs choix sans aucune pression sociale et sans être influencés par les stéréotypes.

Sources :
(1) https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid139695/esri-chiffres-cles-egalite-femmes-hommes-parution-2019.html
(2) ODiF, étude et enquête numéro 23, EE_N23_Le devenir des diplômés de Master - promotion 2016