Aller au contenu

Bourse informatique au féminin

Vous êtes lycéenne ou étudiante et vous cherchez un métier ? Choisissez l'informatique, un secteur qui recrute !

L’Université de Lille et ses partenaires sont engagés à promouvoir les projets professionnels des étudiantes orientées vers les secteurs de l’informatique. À cet effet, l’université offre des bourses réservées aux étudiantes ayant un projet professionnel en adéquation avec ce secteur.  Elle compte dans son offre de formation des filières informatiques qui vont du bachelor universitaire de technologie (BUT) au doctorat.

Objectifs de la bourse Informatique au féminin

Cette bourse doit permettre l'autonomie financière de l'étudiante afin qu'elle puisse se consacrer pleinement à ses études. Cette bourse permet, selon la formation choisie par l'étudiante, de couvrir la durée complète d'un cycle de licence.

Conditions

L'octroi de la bourse sera soumis chaque année à un réexamen du dossier et sera conditionné sur critères d'assiduité aux cours, aux résultats de l'année et à l'implication en entreprise.

Montant

La bourse d'un montant de 4000 € pourra également compléter les aides sur critères sociaux accordées par le Crous pour les étudiantes qui y sont éligibles.

Cumulée avec les aides du Crous, une étudiante bénéficiant d'une bourse sociale de 2500 € pourra prétendre à la bourse spécifique qui viendra en cumul des 2500 € et lui assurera un revenu global de 6500 €.

Déposez votre candidature

  • Dépôt du dossier en ligne.
  • Examen des dossiers (pré-sélection) sur des critères de résultats scolaires et de motivation.
  • Vous recevrez ensuite une réponse concernant les résultats de la pré-sélection.
  • Si vous êtes sélectionnée, vous serez convoquée à jury avec les entreprises partenaires.
  • Nous vous proposerons un entraînement ( non obligatoire) à cet entretien.

(Les dates indiquées ci-dessous seront affinées prochainement)

  • Date d'ouverture de la campagne 2020/2021 :  vendredi 3 juillet 2020
  • Date limite de dépôt de candidature en ligne: vendredi 28 août 2020 à minuit
  • Annonce des résultats de la pré sélection : vendredi 4 septembre 2020
  • Training entretiens entreprises: mardi 8 septembre 2020
  • Jury de sélection (enseignants/entreprises): jeudi 10 septembre 2020

La présence des candidates est obligatoire.

Découvrez les témoignages de deux étudiantes qui ont bénéficié de la bourse informatique au féminin

Axelle

"Si vous aimez l’informatique, renseignez-vous, ne laissez pas vos doutes et/ou préjugés vous en empêcher"

A la question pourquoi un choix professionnel tel que l’informatique, Axelle nous répond que ses aspirations de petite fille étaient plus tournées vers la médecine ou la mode. Mais c’était sans compter sur le sens de persuasion de son cousin « amateur et bidouilleur » d’unité centrale à ses heures perdues. « C’est lui qui m’a montré l’intérêt de l’informatique et m’a encouragée à me perfectionner dans ce secteur » affirme Axelle. « Dès le collège, j’ai un peu suivi son rêve, qui est devenu le mien : j’ai choisi l’informatique. En 2015, je suis arrivée sur le campus Sciences et Technologies à l’université de Lille pour faire ma licence en informatique. Si je me projette après le master, j’aimerais dans l’idéal devenir développeuse puis progressivement cheffe de projet ». Axelle nous fait partager son ambition, elle souhaite à terme créer son SSII en Côte d’Ivoire et pourquoi pas faire partie de l’ aventure des SSII ivoiriennes à l’image d’INOVA SI.

Lorsqu'elle fait référence au chemin qu’elle doit encore parcourir pour réaliser son rêve d’entrepreneuriat, Axelle se remémore les conseils familiaux. Un père médecin inquiet de ce curieux choix professionnel. Pragmatique il avait de l’informatique une vision très opérationnelle et non pas d’un secteur technique offrant des perspectives d’avenir. Et une mère styliste-modéliste qui l’a toujours soutenue dans ses choix même si cela devait la conduire à intégrer un cursus d’informatique en France.

A l’heure actuelle les SSII africaines investissent essentiellement dans la maintenance des réseaux, le VoIP et les missions d’intégration logiciel, mais rapidement elles devront être labellisées et définir leurs référentiels d’expertises, nous souhaitons à Axelle d’être prête pour contribuer à cette prochaine étape du marché africain de l’informatique.

Axelle propose une devise aux futures étudiantes candidates à la bourse « informatique au féminin : « Si vous aimez l’informatique, renseignez-vous, ne laissez pas vos doutes et/ou préjugés vous en empêcher. »

Zoé

"Travailler sur des projets transversaux en mode équipe c’est cela qui m’attire en informatique et qui est le plus agréable"

Étudiante en 3ème année de licence informatique, Zoé est l’heureuse bénéficiaire de la bourse d’étude "Informatique au féminin", elle nous relate son parcours de lycéenne et nous explique comment elle en est venue à choisir l’informatique comme débouché professionnel.

Férue de maths, de logique et de théâtre, Zoé est convaincue que son épanouissement professionnel sera nourri par la richesse des champs en informatique lui permettant de travailler non seulement en équipe, mais également sur des projets transversaux.
Guidée par un père ingénieur en électricité, elle réalise en terminale un stage en informatique au sein de l’entreprise Nyrstar, acteur majeur du zinc et du plomb localisé à Auby (Nord). Elle y découvre entre autre la sécurité informatique, les serveurs de Nyrstar. Son tuteur de stage lui présente également et de façon synthétique toutes les différentes facettes de l'informatique en lui expliquant que ce domaine est très large qu'il touche le web, les applications, la sécurité ... Son hésitation entre une candidature en IUT A et un parcours de licence informatique, sera de courte durée, dès lors qu’une conseillère d’orientation lui présente le dispositif Informatique au féminin.

« Lors de visite de l’école ISEN, durant les portes ouvertes, j’ai entendu les témoignages de femmes-cadres aux postes d'ingénieur.e qui mettaient en avant la possibilité d’évoluer vers des fonctions telles que "ingénieure technico-commerciale, cheffe de projet ou encore manageuse d’équipe". C’est cette mobilité professionnelle qui m’attire ! » lance-t-elle spontanément.

Loin des clichés habituels qui peuplent l’imaginaire de chacun concernant le monde informatique, Zoé est déterminée. Elle souhaite intégrer une entreprise phare de la région, CAPGEMINI, son entreprise marraine, grâce à un master en génie logiciel IAGL (Infrastructures Applicatives et Génie Logiciel) puis peut-être un doctorat.

Lorsqu’elle nous évoque l’université, Zoé souligne immédiatement la richesse humaine et la possibilité d’y rencontrer beaucoup de monde, d’y dépasser ses propres stéréotypes sur les geeks ou informaticiens en général. Pour exemple, elle nous explique qu’elle appartient à l’association des étudiants de sa licence informatique, ce qui lui permet d’avoir des liens avec des étudiant.e.s des autres années, de travailler avec eux sur différents projets à toute heure ou en tout lieu, et cela crée une synergie de travail ; c’est ce qu’elle recherche dans son futur métier.

Contact

Projet à l'initiative du groupe Femmes et Informatique