Aller au contenu

Éthique et intégrité scientifique

Le développement d’une recherche de qualité s’accompagne d’un questionnement portant sur les aspects éthiques des démarches scientifiques qu'elle met en œuvre. Ces aspects peuvent concerner l’éthique des protocoles de recherche ou l’intégrité scientifique des acteurs de la recherche.

L’éthique de la recherche est traitée par un comité d’éthique spécifique. Les questions d’intégrité scientifique relèvent des compétences d’un référent désigné par l’établissement.

Comité d’éthique de la recherche CER

Les finalités et les conséquences des découvertes réalisées dans le cadre des recherches tout comme les applications qui peuvent en découler suscitent de nombreuses questions. L'université a mis en place un comité d'éthique d'établissement en charge de formuler des avis et des recommandations pour mieux intégrer les questionnements éthiques aux projets de recherche, et évaluer les protocoles de recherche qui impliquent la personne humaine.

Son rôle

Le rôle principal du CER est d’offrir une évaluation concrète de la conformité éthique des protocoles de recherche impliquant des personnes humaines. Au terme d'une réflexion collégiale et pluridisciplinaire, le CER rend un avis écrit sur les protocoles de recherche. Lieu d’échanges pluridisciplinaires et de débat, le travail du CER s'articule également au travail réalisé dans le cadre des comités de protection des personnes (CPP) pour couvrir toutes les demandes et besoins provenant des chercheurs menant des études impliquant des données et/ou des personnes humaines.

Le comité peut être saisi par tout chercheur ou enseignant-chercheur d’un établissement public à caractère scientifique et technologique.

Les travaux de recherche associés à des mémoires de master et de doctorat peuvent être soumis au Comité d'éthique. Cependant, ces travaux doivent être montés et rédigés avec – et soumis par – le responsable scientifique qui est garant de la qualité du projet. Le responsable scientifique doit être en possession d’un doctorat (PhD).

Les documents soumis au Comité d'éthique peuvent être déposés en langue française ou anglaise, notamment pour les projets internationaux impliquant des collègues non francophones.

Le délai de traitement des dossiers est de deux mois (en moyenne) entre le premier dépôt et la réception de l’avis final.

Étape 1 : Écrire votre protocole de recherche. À cette fin, vous pouvez utiliser la trame du protocole qui a été crée pour aider dans la rédaction. Elle doit vous servir de modèle, et vous pouvez l'adapter à votre recherche en particulier. Merci de porter une attention particulière à l'orthographe, à la mise en page du protocole et aux formats des références bibliographiques. La rédaction peut être faite en français ou en anglais.

Étape 2 : Télécharger et remplir le formulaire de résumé. Ce formulaire ne doit pas dépasser deux pages et toutes les informations y figurant doivent être reprises dans le protocole. Ce document est utilisé pour aiguiller votre dossier vers le Comité d'éthique pour la recherche ou le Comité de protection des personnes (CPP).

Étape 3 : Soumettre le protocole ainsi que le formulaire de résumé par voie électronique au mail suivant ethique-administrationuniv-lillefr. Vous pouvez télécharger la procédure du comité afin de comprendre son fonctionnement. Une réponse écrite du comité sera envoyée par courrier électronique au responsable scientifique du projet avec les commentaires émis sur le protocole. Pour toute information complémentaire, contactez nous par mail : ethique-administration@univ-lille.fr

Jour Date de séance plénière Date limite de dépôt
Mardi 18/01/2022 23/12/2021
Mardi 22/02/2022 27/01/2022
Mardi 15/03/2022 17/02/2022
Mardi 26/04/2022 31/03/2022
Mardi 17/05/2022 21/04/2022
Mardi 21/06/2022 26/05/2022
Mardi 19/07/2022 23/06/2022
Mardi 20/09/2022 25/08/2022
Mardi 18/10/2022 22/09/2022
Mardi 15/11/2022 20/10/2022
Mardi 13/12/2022 17/11/2022

L’intégrité scientifique

L’intégrité scientifique renvoie à l'ensemble des valeurs et des règles qui garantissent l’honnêteté et la rigueur de la recherche et de l’enseignement supérieur. Elle est indispensable à la cohésion des collectifs de recherche et au maintien de la confiance que la société accorde à la science.

Le/la référent·e intégrité scientifique

Les missions du/de la référent·e intégrité de l’Université de Lille sont:

  • s’assurer de la bonne mise en œuvre de la politique générale d’intégrité scientifique de l’établissement ;

  • s’assurer de la mise en place des dispositifs et des procédures de prévention et de traitement des manquements à l’intégrité scientifique ;

  • rendre compte au chef d’établissement.

Il/elle est le premier contact pour tous les acteurs de la recherche qui se poseraient une question relative à l’intégrité scientifique, et pour tous ceux qui pensent avoir constaté un manquement qui mériterait une action.

Contacts

Comité d’éthique de la recherche

ethique-administrationuniv-lillefr

Référent intégrité scientique

max.dauchetuniv-lillefr