Recherche

Publier et diffuser la recherche

La recherche produite à l’Université de Lille est largement diffusée dans la communauté scientifique internationale (articles, édition de revues et d'ouvrages collectifs, organisation de congrès…) Grâce au mouvement de la science ouverte, l’enjeu est désormais de favoriser l’interdisciplinarité et de rendre ces travaux plus largement accessibles aux professionnels, aux médias, aux citoyen·ne·s.

 

 

3500

+/- articles par an

30

revues

1

archive ouverte

Vers une science ouverte

Le libre accès est un mouvement international, né à Budapest en 2002, qui promeut la mise à disposition des écrits scientifiques sur le web, sans barrière financière, légale ou technique. L’université encourage ses chercheuses et chercheurs à élargir la diffusion de leurs travaux à tous les publics concernés, dans et hors du monde académique :

¹source : theses.fr, thèses de 2014-2015.

L’ouverture des données de recherche, ou open data, garantit une plus grande transparence et une reproductibilité des résultats de recherche. Permettre la réutilisation de ses données par d’autres, c’est également favoriser l’innovation et construire un nouveau modèle d’échanges entre la recherche et la société.

  • Quels sont les points communs entre Norine, Archipolis et Glycobase ? Ce sont des corpus de recherche numériques et ouverts.

  • L’université alimente aussi des entrepôts publics de données français (Huma-Num) et européens (Zenodo) : retrouver les communautés TISbio et Université Lille - ST sur Zenodo

  • L’open data donne une seconde vie au patrimoine scientifique

  • Un réseau de plateformes et de partenaires, comme la Meshs, accompagnent les chercheuses et chercheurs lillois dans la gestion et la diffusion de leurs données.

L’open science, ce n’est pas seulement l’accès aux publications et aux données, mais aussi l’ouverture à la recherche en train de se faire. Afin d'y contribuer, l'Université de Lille est signataire de l'appel de Jussieu pour la science ouverte et la bibliodiversité. Dans toutes les disciplines, les équipes de recherche lilloises explorent de nouveaux modes de collaboration avec les citoyen·ne·s. Vous pouvez par exemple :