Université

Egalité Femmes-Hommes

L’Université de Lille s’engage pour l’égalité entre les femmes et les hommes, pour progresser ensemble et faire de l’Université de Lille un lieu où femmes et hommes sont respecté·es, reconnu·es, égaux et égales.

Favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes, c’est lutter contre les différentes formes de violences systémiques : violences économiques, administratives, psychologiques, physiques, sexuelles, etc. C’est pourquoi les projets mis en place par l’Université de Lille visent à identifier ces violences, les étudier et les combattre.
Désormais, une page est dédiée à la lutte et à l'accompagnement en cas de violences familiales, psychologiques, sexistes et/ou sexuelles.

Programme Semaines Egalité femmes-hommes 2021

Découvrir le programme 2021 !

En raison de la crise sanitaire, la plupart des évènements de l'édition 2021 se déroulent en distanciel, mais aussi en extérieur !
Découvrez le programme de l'édition 2021.

Des études et des carrières égalitaires

L’université de Lille encourage chacun·e à se projeter dans toutes les disciplines et carrières. Pour veiller à l’égalité de traitement, de rémunération et de promotion entre ses salarié·es, l'Université de Lille a voté en 2019 une charte égalité femmes-hommes.

L’Université de Lille met en place différentes actions pour inciter les étudiantes à se projeter dans d'autres domaines et d'autres rôles.

Ainsi, l'université défend notamment le programme Informatique au féminin qui permet à des entreprises de soutenir les parcours universitaires d’étudiantes en Informatiques, les femmes étant sous-représentées dans ce secteur, plus particulièrement encore dans les Hauts-de-France (12,5% des étudiantes contre 15,5% au niveau national).

Où sont les femmes à l’université ?

Afin que la mémoire des femmes reste à l’université, une action de nommage des amphithéâtres a eu lieu en 2020 et sera réitérée en 2022. Seules Marie Curie et Marie-Louise Delwaulle avaient leur amphithéâtre sur nos campus. Désormais, Laurence Bloch, ancienne étudiante de l’Université de Lille qui a œuvré ensuite pour la parité sur les ondes radiophoniques, a inauguré un amphithéâtre à son nom en mars 2020. 15 autres femmes, dont Christiane Taubira, ancienne garde des Sceaux, la réalisatrice césarisée Agnès Varda, l'avocate et militante des droits des femmes Gisèle Halimi, ou encore la virologue et Prix Nobel de Médecine Françoise Barrré-Sinoussi, donneront bientôt leur nom aux amphithéâtres de nos campus.


La campagne se poursuivra en 2021 ! Vous pouvez suggérer des noms de femmes lilloises, régionales, françaises ou internationales en écrivant à mission-egaliteuniv-lillefr

Changer les règles !

L’Université de Lille a été la première université française à distribuer des protections périodiques gratuitement. Toutes les personnes concernées peuvent trouver des protections jetables et gratuites toute l’année sur l’ensemble des sites (centres de santé, BU, MDE, BVEH, Campusserie, etc.)

L’Université de Lille a également offert dès novembre 2019 des protections durables (coupes menstruelles et serviettes lavables), plus écologiques et économiques, afin d’interroger des représentations sociales (sang bleu, termes pour parler du sang menstruel, etc.), encourager la réappropriation de son corps et de son cycle et réduire la précarité menstruelle qui restreint les personnes réglées dans leurs activités (notamment se rendre en cours). En France, 1,7 millions de femmes (soit 1 femme réglée sur 10) ne peuvent changer leurs protections périodiques par manque d’argent. Elles sont même 17% à renoncer « souvent ou de temps en temps » à sortir de chez elles (sondage IFOP / Dons Solidaires, mars 2019).

Les premières femmes de l'Université

Pour encourager ses étudiantes et ses salariées à se projeter dans des rôles où elles ne s’imaginent pas forcément, trois archivistes de l’université, Nathalie Barré-Lemaire, Marie Lefèvre et Sarah Lagache, retracent depuis 2018, dans Université avec un grand elles, les parcours des femmes qui ont fait l’université de Lille : première femme à diriger une UER (Unité de Formation et de Recherche), première enseignante d’une discipline, militante pour les droits des femmes, etc.

Suivez la publication de nouvelles biographiques du projet Université avec un grand elles grâce au hashtag #ULille_Elles !

Ce projet a reçu une subvention du Fonds pour l’Égalité Professionnelle.